«

»

Imprimer ce Article

Stéphane Hessel témoin au procès des faucheurs PQR 06/01/2012

José Bové et sept autres faucheurs de maïs transgéniques seront rejugés le 13 janvier à Poitiers. La défense a fait citer plusieurs témoins prestigieux.

José Bové et sept autres faucheurs de maïs transgéniques seront rejugés le 13 janvier à Poitiers. La défense a fait citer plusieurs témoins prestigieux.

Le procès du 14 juin avait été hautement médiatique. Celui du 13 janvier promet de l'être tout autant. - (Photo archives Patrick Lavaud)

On recommence mais on ne prend pas les mêmes. Les huit prévenus qui seront jugés le 13 janvier devant la cour d’appel, parmi lesquels le député européen vert José Bové et un vice-président du conseil régional de Basse-Normandie, François Dufour, sont bien identiques à ceux que le tribunal correctionnel avait relaxés le 28 juin dernier : ces huit faucheurs volontaires sont poursuivis pour la destruction, en août 2008, de deux champs de maïs transgénique Monsanto à Civaux et Valdivienne.
Mais la défense a changé le casting des témoins qu’elle entend faire entendre. Exit Ségolène Royal : en juin, celle qui prétendait encore à l’investiture socialiste pour la présidentielle s’était lancée à la barre dans une interminable illustration de la politique régionale à l’encontre des cultures d’OGM.

Les têtes d’affiche de ce second procès, côté témoins, s’appelleront Jacques Testart, Pierre-Henri Gouyon et Stéphane Hessel. Les deux premiers sont d’éminents professeurs de biologie et penseurs des relations entre science et société ; Jacques Testart est le père scientifique d’Amandine, le premier bébé-éprouvette français. Quant à Stéphane Hessel, auteur du best-seller « Indignez-vous ! » il est devenu en quelques mois la figure tutélaire de la désobéissance civique.
Une quatrième personnalité « importante en Poitou-Charentes », dont le nom n’a pas encore été révélé, pourrait également figurer parmi les témoins de la défense.
Marie-Christine Etelin, et les huit prévenus qu’elle défend, semblent donc décidés à revendiquer la légitimité de leur action et ne pas se contenter de demander à la cour de constater la nullité des poursuites, comme l’ont fait les juges de première instance.

Vincent Buche

Lien Permanent pour cet article : https://www.antirep86.fr/2012/01/06/stephane-hessel-temoin-au-proces-des-faucheurs-pqr-06012012/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*