«

»

Imprimer ce Article

Compte rendu du 06-11-11 (suite squat 5 novembre 2011 à Poitiers)

Flics hors de nos vies, hors de nos villesConcernant le squat contre Vinci évacué hier qui a conduit à 47 gardes à vue (41 selon la police), après une AG qui a regroupé près de 80 personnes, nous avons fait un beau rassemblement à partir de 16h où il y avait cinquante à soixante personnes en continu pour demander la libération immédiate des 5 personnes encore en garde à vue. La dizaine de policiers étaient un peu pénibles, filmant avec insistance. La température est montée de quelques degré quand le commissaire Papineau est venu faire son tour et à commencé son show et… ses provocations débiles. Il a arraché une banderole et a tenté d’en arracher une autre mais sans réussir. Cet homme ne semble pas être en pleine possession de ses facultés et être un danger pour la sécurité publique… Les policiers nous ont suivi avec insistance quand nous nous sommes dispersés vers 18h30 lorsque toutes les personnes sont sorties de garde à vue.

Les comparutions auront lieu au tribunal le 8 décembre. Pour avoir “participé sciemment à un attroupement, même formé de façon temporaire en vue de la préparation, caractérisée par un ou plusieurs faits matériel, de violences volontaires contre les personnes ou de destructions ou de dégradations de biens avec cette circonstance que les faits ont été commis en réunion”. Et certains pour avoir aussi “fourni des renseignements d’identité imaginaires  qui ont provoqué ou qui auraient pu provoquer des mentions erronées au casier judiciaire en l’espèce en fournissant l’identité de XX né-e le XX à XX”

Il semblerait que la violence contre les personnes n’aie pas été retenue vu que la police a estimé qu’il y avait eu “résistance passive”. Pour ce qui est de la “destruction ou dégradations de biens” la porte et les carottages du chantiers de la passerelle ont été explosés par la police. La porte ayant été défoncée consciencieusement planche par planche. Rappelons que la mairie porte plainte pour “dégradation” d’une maison qui va être bientôt détruite. Cherchez l’erreur !

Concernant la “violence contre les personnes” c’est plutôt du côté de la police qu’il faut la chercher avec l’utilisation d’un “pistolet électrique” sur l’un des occupants.

Lien Permanent pour cet article : https://www.antirep86.fr/2011/11/06/compte-rendu-du-06-11-11/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*