«

»

Imprimer ce Article

Communiqué de presse : Répression suite aux manifestations du 23 septembre

Comité Poitevin Contre la Répression des Mouvement Sociaux

La répression s’est encore abattue suite aux manifestations qui ont eu lieu le 23 septembre. A Bar le Duc où les manifestants ont été gazés devant la préfecture. A Angoulême où, dans le hall de la gare, les policiers ont lancé des grenades lacrymogènes, et matraqué les manifestants. Le face à face, très tendu, avec les policiers a duré plus d’une heure et demie. Au Havre où les CRS ont fermement délogé les manifestants qui occupaient des voies de la gare SNCF. A Belfort où deux manifestants sont placés en garde à vue et poursuivis pour coups de poing et de couteau. A Saint Nazaire enfin où les policiers ont abondamment gazé et matraqué aux abords de la sous préfecture arrêtant six personnes et les mettant en garde à vue. Trois sont passées en comparution immédiate et ont été condamnés à de la prison ferme pour jets de projectile et attroupement illicite avec possession d’armes (à savoir des bouteilles).

Ce gouvernement tente de criminaliser les mouvements sociaux, même les plus massifs, les plus majoritaires, après s’être attaqué à des minorités dont les Roms. Jusqu’où ira ce pouvoir répressif ?

Le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux condamne ces agissements répressifs, soutient fermement tous les militants qui les ont subis et exige la relaxe de ceux qui ont été condamnés.

Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux. antirep86@free.frhttp://www.antirep86.fr

Lien Permanent pour cet article : https://www.antirep86.fr/2010/09/28/communique-de-presse-repression-suite-aux-manifestations-du-23-septembre/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*