«

»

Imprimer ce Article

Pour la libération immédiate d’Adrien. Relaxe des 6 interpellés de la fête de la musique.

Le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux a fait une action samedi 3 juin lors de son tractage au centre-ville pour expliquer sa version des faits, dénoncer les provocations et répressions policières et exiger la liberté pour Adrien et la relaxe pour tous les inculpé-e-s de la fête de la musique.

C’est un véritable tabassage policier de militants connus pour leurs engagements politiques qui a eu lieu lors le la fête de la musique à Poitiers. Six d’entre eux sont poursuivis et passent en procès le 8 juillet dont l’un, Adrien, est encore en prison. C’est pour cela que samedi les militants se sont placés symboliquement derrière des fenêtres de prison découpées dans des cartons.

Les militants se sont placés symboliquement derrière des fenêtres de prison découpées dans des cartons.

Les militants se sont placés symboliquement derrière des fenêtres de prison découpées dans des cartons.

Pour le Comité contre la répression des mouvements sociaux, les événements qui viennent de se dérouler sont une illustration supplémentaire des méthodes de répression policières mises en œuvre contre les mouvements sociaux – des méthodes expérimentées dans les quartiers puis généralisées : harcèlement suivi de tabassages, d’arrestations, de gardes à vue prolongées et de procès. Que les forces de l'”ordre” se sentent aussi libres dans leurs façons d’agir traduit un rapport de forces en leur faveur. Grévistes, jeunes militants, sans-papiers, “radicaux” en font les frais depuis trop longtemps. Il faut que la peur change de camp.

Rassemblement devant le Palais de Justice de Poitiers le 7 juillet à 18h et soutien le jour du procès le 8 Juillet à 16h.

Comité poitevin contre la répression des mouvements sociauxantirep86@free.frwww.antirep86.fr

Lien Permanent pour cet article : https://www.antirep86.fr/2010/07/04/627/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*