«

»

Imprimer ce Article

POITIERS Sucette brisée : étudiante relaxée 12-03-10

POITIERS Sucette brisée : étudiante relaxée

La cour vient de relaxer une étudiante de 21 ans, soupçonnée d’avoir brisé la vitre d’une sucette Decaux, en mai dernier. Ce soir-là, elle se trouve avec trois garçons dans le secteur du boulevard de l’Abbé-Frémont. Une patrouille repère le groupe et le suit. Les policiers entendent un bruit de verre brisé. Ils voient ensuite Nina rejoindre le groupe. Elle est interpellée 200 m plus loin, avec des éclats de verre dans les cheveux. Nina est-elle pour autant l’auteur des dégradations sur la sucette ? Reconnue coupable en première instance de faits qu’elle contestait fermement, elle vient d’être relaxée. Le parquet n’avait même pas soutenu l’accusation en appel. La cour relève d’abord qu’il “n’est pas raisonnable de soutenir” qu’elle a pu briser la vitre avec le poing. Elle note qu’aucun outil n’a été retrouvé sur elle. Et pour cause, l’interpellation n’est pas intervenue tout de suite. Enfin, les policiers n’ont pas vérifié si les morceaux de verre trouvés dans ses cheveux correspondent à ceux de la vitre cassée.

Lien Permanent pour cet article : https://www.antirep86.fr/2010/03/12/poitiers-sucette-brisee-etudiante-relaxee-12-03-10/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*