«

»

Imprimer ce Article

Les policiers caillassés tombent sur du shit. NR 09/06/2012

Poitiers. Les policiers ont découvert 1 kg de shit aux Trois-Cités dans l’appartement des jeunes qui les avaient caillassés à la fin d’une poursuite.

Après avoir été caillassés, les policiers ont arrêté quatre personnes dans un immeuble des Trois-Cités.

Après avoir été caillassés, les policiers ont arrêté quatre personnes dans un immeuble des Trois-Cités. - (Photo Vincent Buche)

Promenade des Cours, 6 h du matin. Des policiers sont en patrouille. Ils voient arriver une voiture avec plusieurs personnes à son bord. Les policiers veulent procéder à un contrôle routier.

Le conducteur ne l’entend pas de cette oreille. Il refuse d’obtempérer et force l’allure.
Une course-poursuite s’engage alors. Elle s’achève aux Trois-Cités, au pied d’une barre d’immeuble de la rue Normandie-Niemen.

La barre cernée pour identifier l’appartement des fuyards

Alors que les policiers sortent de leur véhicule pour procéder au contrôle raté un peu plus tôt, des jets de cailloux partent dans leur direction.
« Aucun fonctionnaire n’a été atteint à ce moment-là. Le véhicule n’a pas été touché », indique le commissariat. Les jeunes qui se trouvaient dans la voiture, et qui sont soupçonnés d’avoir jeté des pierres, s’engouffrent dans le hall et grimpent dans les étages.
Les renforts de police sont dirigés sur place pour éviter toute fuite. La barre d’immeuble est cernée à la grande surprise des habitants du quartier qui voulaient quitter les lieux pour aller travailler, faire leurs courses, emmener les enfants à l’école…
Méthodiquement, les policiers cognent à toutes les portes, pour tenter de retrouver l’appartement où se sont réfugiés les fuyards.
A 9 h 15, un appartement est identifié. Quatre personnes sont alors interpellées : trois jeunes d’une vingtaine d’années et un mineur de 17 ans. Deux policiers sont légèrement blessés au cours de l’intervention.
Lors de la perquisition des lieux, les enquêteurs découvrent près d’un kilo de résine de cannabis.
Les quatre personnes arrêtées étaient toujours en garde à vue, hier soir. Elles étaient très peu bavardes et niaient toute participation aux différents faits de la matinée.
L’enquête cherche à établir si, comme le pensent les policiers, le refus d’obtempérer lors du contrôle routier était lié à la présence de drogue dans le véhicule.
Les suspects, déjà connus à divers titres par les policiers, devraient être fixés ce week-end, sur les suites judiciaires que le parquet entend donner à cette affaire.

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2012/06/09/les-policiers-caillasses-tombent-sur-du-shit-nr-09062012/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*