«

»

Imprimer ce Article

La bande de Châtellerault sous contrôle, NR 29/10/2011

 L’expédition qui se voulait punitive s’est terminée par des placements sous contrôle judiciaire et des mises en examen, après un passage en garde à vue pour vingt personnes.

Jeudi, il s’agissait de venir venger un garçon de Châtellerault qu’un autre de Saint-Éloi avait frappé il y a quelque temps.
Un groupe constitué d’une vingtaine de jeunes, des mineurs pour la moitié, les autres étant de jeunes majeurs, a fait le déplacement à Poitiers en train en milieu d’après-midi.
Les jeunes ont semblé particulièrement agités dans le wagon. La police de Poitiers en a été avisée et les a interpellés à la gare avant de les placer en garde à vue.
Armes et couteaux ont été retrouvés sur eux : un poing américain, un pistolet automatique, un revolver à gaz, un rasoir de barbier entre autres.

Trois parents également en garde à vue

Hier, trois majeurs ont été placés sous contrôle judiciaire par le juge des libertés. Il leur est par ailleurs interdit de se rendre à Poitiers et de détenir des armes.
Deuxième épisode vers 13 heures. Cette fois, ce sont trois parents qui ont été placés en garde à vue et huit mineurs ont été mis en examen par le juge pour enfants.
Leur présentation au tribunal a failli mal tourner. Les jeunes se sont confrontés dans la salle d’audience. Les parents, dont la présence est indispensable pour que l’enfant soit jugé, et qui se trouvaient à l’extérieur ont entendu des cris et voulu s’en mêler.
Le ton est monté avec la police. Deux mères et un père ont été emmenés au commissariat d’où ils sont ressortis en fin d’après-midi. L’audience a pu reprendre son cours puisqu’il a fallu attendre qu’ils ressortent pour traiter les dossiers de leurs enfants.

Déjà des bagarres

La rixe avortée de jeudi a connu des antécédents. Des incidents entre les deux bandes avaient déjà été relevés récemment. Plusieurs bagarres, sans qu’elles ne fassent de blessés ont déjà eu lieu ces dernières semaines. Un jeune Châtelleraudais de 15 ans avait également été arrêté en possession d’un pistolet à air comprimé la semaine dernière, pour se protéger de la bande de Saint-Éloi prétendait-il.

Stéphanie Comte

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2011/10/29/la-bande-de-chatellerault-sous-controle-nr-29102011/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*