«

»

Imprimer ce Article

Chauvigny : La police municipale armée ? NR 17/06/2011

Vienne Chauvigny et son pays

La police municipale armée ? NR17/06/2011 05:38

Le maire et responsable de la police municipale sont favorables à l’armement du service. Ils l’ont dit hier à l’inauguration des nouveaux locaux.

Gérard Herbert et Frédéric Cazette, qui coupent ici le ruban à l'entrée des nouveaux locaux (4 e et 5 e en partant de la gauche), disent oui à l'armement des policiers municipaux de la ville.

Gérard Herbert et Frédéric Cazette, qui coupent ici le ruban à l'entrée des nouveaux locaux (4 e et 5 e en partant de la gauche), disent oui à l'armement des policiers municipaux de la ville.

En mars, la police municipale de Chauvigny a investi l’aile gauche de l’hôtel de ville (ex-école de musique). Ces nouveaux locaux ont été inaugurés hier midi par le maire Gérard Herbert. Qui en a profité pour évoquer la question de l’armement du service.

“Personnellement, je n’y suis pas opposé, a-t-il lancé publiquement. Aujourd’hui, les faits de délinquance sont constatés partout, pas seulement dans les grandes agglomérations. La preuve, récemment, notre ville a été victime de troubles graves.”

“Des agents responsables, pas des cow-boys”

“Chauvigny est un carrefour très passager, argumente l’élu. Nos trois policiers municipaux peuvent être amenés, comme les gendarmes, à rencontrer des fauteurs de trouble. Ce sont des agents responsables, pas des cow-boys. Il me semble normal qu’ils aient une arme pour leur protection, mais aussi pour un effet dissuasif. Ça pourrait leur permettre, notamment, de patrouiller la nuit.”
Gérard Herbert promet d’en débattre “prochainement” avec son conseil municipal. “Les élus sont très partagés sur la question, dit-il. Nous prendrons une décision en fonction de ce débat…” Si c’est “oui”, il devra demander une dérogation au préfet (1).
Cette intervention a donné le sourire à Frédéric Cazette, le responsable du service, qui milite depuis plusieurs mois pour le port d’une arme de 4 e catégorie, et non plus seulement d’une matraque tonfa.

“Quand on nous demande, par exemple, d’assurer les fermetures de commerces de centre-ville à Noël parce qu’il y a des risques de braquages, on aimerait bien être armés, témoigne l’agent, avant de préciser : ça ne changera ni notre façon d’être, ni notre manière de travailler. On sera simplement mieux protégés.”

(1) A ce jour, aucune police municipale de la Vienne ne porte d’arme de 4 e catégorie.

ils ont dit

Interrogés en aparté hier, lors de l’inauguration, le Major Christian Bartonicek, commandant de la communauté de brigades de gendarmerie de Chauvigny, et le conseiller municipal socialiste Pierre Rat disent comprendre la revendication de Frédéric Cazette.

Christian Bartonicek : “C’est malheureusement cohérent et dans l’air du temps. La majorité des gendarmes et policiers municipaux qui portent une arme ne seront jamais amenés à tirer dans leur carrière. Il ne faut voir dans ce projet une solution pour répondre à une insécurité grandissante. L’arme, il faut davantage la voir comme un ultime moyen de défense et un élément dissuasif. De plus, avoir une arme sur soi quand on intervient, ça rassure. Comme nous, les policiers municipaux sont amenés à rencontrer des situations délicates. Or, évidemment, les gens qui sont en face d’eux ne se disent pas : “On ne tire pas, c’est un policier municipal”. Ça peut aussi servir face à un chien dangereux.”

Pierre Rat : “On n’a pas encore discuté de ce sujet au sein de notre groupe. Mais vu les récents incidents, la question mérite d’être étudiée. Chauvigny n’est pas le Bronx, mais si ce port d’arme peut apporter une protection supplémentaire, pourquoi pas

Anthony Floc’h

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2011/06/17/chauvigny-la-police-municipale-armee-nr-17062011/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*