«

»

Imprimer ce Article

Le 19 mars à Reims

19 mars à Reins

19 mars à Reins

L’État Policier, ça commence quand ?

Arrêté à la sortie de la Radio primitive, à l’issue de notre émission de radio “l’EGREGORE” par une escouade, puis inculpé suite à deux plaintes de la DCRI et des BAC, l’un de nos camarades de l’OCL passera en jugement au TGI de Reims le Lundi 21 mars prochain à 14 h. Une fois de plus nous ferons de ce moment un temps fort de la lutte sociale et ainsi, nous mettrons à jour les ficelles et la stratégie du pouvoir à nous réduire.

Aujourd’hui il n’est pas besoin de multiplier les exemples pour voir combien l’étau répressif se resserre un peu plus sur nos existences. De la présence systématique des forces de l’ordre dans les cortèges de nos manifestations, en passant par la multiplication des procès visant à l’éradication de toute contestation et au flicage de l’espace public par la vidéo surveillance.

L’ action policière actuelle est à dénoncer non comme une «dérive» ponctuelle, mais comme s’inscrivant dans une logique d’ensemble. Il n’y a qu’à constater le quotidien de ceux qui vivent dans les quartiers, ceux dont la couleur de peau est différente de la norme ou ceux qui n’ont pas le luxe de posséder ce torche-cul qu’ est la carte d’identité.

Il faut vraiment être le dernier des syndicalistes pour ne pas savoir que la police est une bande d’hommes armés au service des possédants, et ce quelles que soient leurs orientations politiques.

A l’automne 2010, l’ échec du mouvement social (bien encadré) s’est accompagné d’une répression féroce. Aujourd’hui la colère monte, mais toutes les luttes sociales se heurtent à une fin de non-recevoir. Les conflits durs mais isolés se multiplient. Pourtant aucune victoire majeure ne se dessine, et nos maigres acquis se réduisent comme peaux de chagrin.

Or dans le contexte actuel il y a, de toute évidence, un lien entre la remise en cause de ces acquis sociaux et le renforcement de l’Etat policier et punitif qui joue et rejoue le grand spectacle sécuritaire en mettant en scène des peurs, en les manipulant dans un sens voulu, en fabricant des boucs émissaires.

L’objectif ? Toujours le même : diviser, catégoriser et empêcher ainsi toutes possibilités d’union des opprimés entre eux.

Dans cette affaire tous ceux qui sortiront des sentiers battus de la contestation raisonnable se verront lourdement condamnés. Cette analyse nous la réalisons à partir de ce que nous sommes : des militants anarchistes révolutionnaires. La répression, nous la connaissons depuis plus de 30 ans de participations aux luttes. Il ne s’agit pas pour nous de passer pour des victimes innocentes mais de faire de cette répression un moment de confrontation, un point de rencontre, bref une arme retournée contre celui qui l’emploie.

Aujourd’hui l’un de nos camarades de l’Egrégore, militant révolutionnaire et membre actif du comité de soutien aux inculpés de la manifestation anti-Fillon du 19 novembre 2009, va être jugé pour outrages à l’encontre de policiers lors de manifestations publiques. L’enjeu, pour nous, est ici double : développer une solidarité concrète pour remporter une victoire certes locale mais significative contre la logique répressive et refuser la stratégie de la peur en signifiant que la tactique policière du harcèlement n’a pas de prise sur nous : la rue nous appartient ici, maintenant et toujours.

Car même armés de leurs matraques et de leurs flashballs, les séides de l’Etat ne nous impressionnent pas, nous savons bien qu’il suffirait de peu de choses pour que la peur change de camp, les peuples du Maghreb aujourd’hui en luttes ne le démontrent que trop bien.

Pour faire reculer l’offensive de l’État et inverser les rapports de force, nous avons besoin de luttes qui ouvrent des brèches, modifient les conditions du possible et permettent à nos refus de s’exprimer

Face à l’État policier notre arme c’est la solidarité !
Rendez Vous :
Samedi 19 Mars, rassemblement 14 h au TGI de Reims et réunion publique
au local de l’Egrégore (51rue landouzy)
Lundi 21 Mars au TGI de Reims pour le procès.
lechatnoir@clubinternet.fr
Tous les lundis l’Egrégore sur Radio Primitive 92.4 de 19h à 20h.

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2011/03/10/le-19-mars-a-reims/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*