Deux policiers condamnés à 4 mois de prison avec sursis pour violence Nouvel Obs 27-01-11

Deux policiers condamnés à 4 mois de prison avec sursis pour violence

Ils ont été reconnus coupables par le tribunal correctionnel de Bobigny de violences lors d’une interpellation qui avait été filmée à Montfermeil en 2008.

Deux policiers de Seine-Saint-Denis ont été condamnés jeudi 27 janvier à quatre mois de prison avec sursis, reconnus coupables par le tribunal correctionnel de Bobigny de violences lors d’une interpellation qui avait été filmée à Montfermeil en 2008. Un de leurs collègues, qui était poursuivi pour ne pas s’être interposé, a en revanche été relaxé. Non inscrites au casier judiciaire, ces condamnations n’entraînent toutefois pas la radiation des deux fonctionnaires. Lors du procès le 25 novembre, le parquet avait requis entre 6 et 8 mois de prison avec sursis pour les policiers jugés pour “violence aggravée” et 3 mois avec sursis pour celui qui était poursuivi pour “abstention volontaire d’empêcher un crime ou un délit”.

Des images accablantes

Les faits se sont déroulés le 14 octobre 2008 dans la cité des Bosquets, à Montfermeil. La soirée avait été tendue, marquée par des jets de pierre et des tirs de mortier contre les policiers.
Abdoulaye Fofana avait été identifié par un gardien de la paix comme un auteur de ces violences, ce qu’il nie.
Son interpellation avait été filmée par un réalisateur professionnel, dont les images ont été diffusées lors du procès. On y voit Abdoulaye Fofana, menotté, recevoir trois coups de matraque et un coup de crosse de gomme-cogne.
Les policiers, qui n’avaient pas mentionné ces violences dans le procès-verbal à l’issue de l’interpellation, ont finalement reconnu les faits.
Ce jugement intervient un mois et demi après la condamnation de sept policiers à de la prison ferme. Ils étaient accusés d’avoir menti et accusé à tort un homme. Ce jugement avait été suivi d’une manifestation d’environ 200 de leurs collègues au pied du tribunal.
Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, avait alors jugé que ces condamnations pouvaient “légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité, comme disproportionnées”, ce qui lui avait attiré de vives critiques.

(Nouvelobs.com avec AFP)

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2011/01/27/deux-policiers-condamnes-a-4-mois-de-prison-avec-sursis-pour-violence-nouvel-obs-27-01-11/

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*