«

»

Imprimer ce Article

Fin d’année difficile pour la police !

Deux policiers blessés en service par des furies“, titre la PQR du 29 décembre.

Le terme “furie” surprend, certes, un peu : ne signifie-t-il plus une “femme déchaînée, emportée par la fureur ; mégère, harpie” ? Dans les événements rapportés, il est en effet d’abord question d’un jeune homme : “Alors qu’un policier tente de l’interpeller, il se rebelle. Les deux hommes tombent au sol. Le policier est sérieusement blessé au poignet. Il a été opéré hier. Il ferait l’objet d’une ITT de huit jours. Le parquet de Poitiers précise que le suspect a lui aussi été blessé lors de l’arrestation.” Or donc, un policier s’est blessé en tombant parce qu’une harpie masculine a refusé de se laisser arrêter ; le parquet de Poitiers précise que le “suspect” a également été blessé lors de son arrestation, mais il ne nous dit pas s’il l’a été en tombant, lui aussi. Suspense…

La seconde “furie” n’a quant à elle carrément pas voulu d’un alcootest : “L’incident intervient alors que les fonctionnaires s’apprêtent à ramener la jeune femme dans la cellule de dégrisement. “Elle a violemment repoussé un policier, explique le parquet. Il a heurté un banc avec son dos. Il est arrêté dix-sept jours.” Une expertise psychiatrique devait être pratiquée sur la jeune femme.” Ainsi, un policier s’est fait mal parce qu’une jeune femme manifestait son peu d’enthousiasme à l’idée de retourner en cellule de dégrisement ; seuls des examens psychiatriques peuvent à l’évidence expliquer pareil refus !

Toujours est-il que le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux tient à exprimer ici solennellement son inquiétude concernant 2011 : les effectifs de police suffiront-ils à maîtriser toutes les furies en circulation dans notre belle région, à partir du nouvel an ?

Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux. antirep86@free.frhttp://www.antirep86.fr

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/12/30/fin-d%e2%80%99annee-difficile-pour-la-police/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*