«

»

Imprimer ce Article

Policiers condamnés : Hortefeux dénonce un jugement “disproportionné” Nouvelobs 11-12-10

Lire sur le site

Le ministre de l’Intérieur appelle à “ne pas se tromper de cible : ce sont les délinquants et les criminels qu’il faut mettre hors d’état de nuire”.
Les peines de prison ferme prononcées vendredi 10 décembre à Bobigny contre sept policiers peut “apparaître disproportionné“, a réagi le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, qui a “pris acte de la décision du Parquet de faire appel de ce jugement”.

“Sans naturellement méconnaître la nature des faits qui ont été reprochés aux policiers, ce jugement, dans la mesure où il condamne chacun des sept fonctionnaires à une peine de prison ferme, peut légitimement apparaître, aux yeux des forces de sécurité, comme disproportionné”, a jugé le ministre. “Notre société ne doit pas se tromper de cible : ce sont les délinquants et les criminels qu’il faut mettre hors d’état de nuire“, ajoute Brice Hortefeux.

“Je me suis, par ailleurs, entretenu, cet après-midi, avec mon collègue Michel Mercier, ministre de la Justice, des réactions que suscite cette affaire”, a encore indiqué le ministre.

“Comportements inacceptables en République”

Plus de 200 policiers, ulcérés par les peines de six mois à un an de prison ferme prononcées à l’encontre de sept de leurs collègues, ont manifesté quelques heures devant le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

La députée et ex-garde des Sceaux Marylise Lebranchu, s’exprimant au nom du Parti socialiste, a condamné “avec fermeté” la manifestation de policiers en uniforme devant le tribunal. La députée du Finistère “constate que les choix politiques de la droite en matière de sécurité et la mise en cause permanente des juges par le gouvernement et sa majorité ne peuvent qu’entraîner ce genre de comportements inacceptables en République”.

André Vallini, député PS de l’Isère, estime lui qu'”à force de stigmatiser les magistrats et de dénigrer la magistrature, le ministre de l’Intérieur aboutit à susciter des réactions démesurées de la part des syndicats de policiers à l’égard de certains jugements”. “Cette dérive est dangereuse car elle creuse chaque jour un peu plus le fossé qui sépare la police de la justice alors même que ces deux institutions devraient concourir ensemble à l’ordre républicain”, poursuit-il.

Les condamnations prononcées ont été assorties pour cinq policiers d’une inscription au casier judiciaire, ce qui équivaut à une radiation de la police. Ils ont été reconnus coupables d’avoir menti pour accuser à tort un automobiliste d’avoir renversé l’un d’eux.

(Nouvelobs.com avec AFP

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/12/11/policiers-condamnes-hortefeux-denonce-un-jugement-disproportionne-nouvelobs-11-12-10/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*