«

»

Imprimer ce Article

La répression de la contestation de la loi sur les retraites (septembre-octobre 2010)

Vendredi 29 octobre

Saint Nazaire : 3 comparutions immédiates

3 jeunes 18, 19, et 27 ans respectivement 1 mois, 2 mois et 3 mois fermes. Seul le plus jeune échappe au mandat de dépôt.

a-nouveau-8-interpellations-a-lissue-de-la-manif-du-2810-a-saint-nazaire

Jeudi 28 octobre

Saint Nazaire : 8 interpellations

Retraites : affrontements à Saint-Nazaire – 28 octobre 2010 Alain Bertho | 29 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-40P

a-nouveau-8-interpellations-a-lissue-de-la-manif-du-2810-a-saint-nazaire

Nîmes : une arrestation

Retraites : échauffourées à Nimes – 28 octobre 2010 Alain Bertho | 30 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-416

Mardi 26 octobre

France : 2.554 casseurs”ont été interpellés depuis le 12 octobre et”1.759 d’entre eux”avaient été placés en garde à vue.

retraites-2-554-casseurs-ont-ete-interpelles-depuis-le-12-octobre-selon-hortefeux

Lundi 25 octobre

Lyon : 3 comparutions immédiates.

B. 22 ans, accusé de jets de pierres sur les forces de l’ordre et de trouble à l’ordre public. Le jeune a été interpellé par la BAC, précisément par “l’équipage Iroquois “aux alentours de 16h place Bellecour le 21 octobre 2010. La police dit alors avoir interpellé B. grâce à une identification vestimentaire apparemment extrêmement visible (“cheich noir et blanc, sweet Puma, bas de survet beige et basket trois bandes”!). Le jeune nie les accusations et se défend d’avoir lancer des pierres, il s’est rendu sur la place par curiosité, afin de voir ce qu’il s’y passait. L’avocate dénonce le fait que la tenue vestimentaire de l’accusé ne permette par une identification solide et ne peut en aucun cas constituer une preuve valide, en effet beaucoup de manifestants étaient vêtus de la même façon et dans le mouvement on a du mal à imaginer que la police ait pu procéder à une identification aussi
minutieuse! La Procureur requiert alors 6 mois d’emprisonnement fermes avec mandat de dépôt. Il écope de 3 mois d’emprisonnement fermes avec mandat de dépôt.

A. 20 ans, accusé de jets de pierres, d’avoir marché sur une voiture, d’avoir utilisé à plusieurs reprises une barrières le 19 octobre 2010 sur la Presqu’île. Les chefs d’inculpation sont de deux ordres : violences sur autorité publique et dégradations. Le jeune a été interpellé à son domicile, trois jours après les faits, après avoir été dénoncé par une connaissance également interpellé qui aurait dénoncé plusieurs personnes. A. a reconnu une partie des accusations mais pas toutes. Son casier vierge et le fait qu’il passe aux aveux lui permet d’obtenir une attitude relativement modéré de la part du procureur. La proc requiert une peine de 4 mois fermes sans mandat de dépôt avec possibilité d’aménagement de peine et de non inscription sur le casier judiciaire. Il écope de 6 mois de prison avec sursis et de deux ans de mise à l’épreuve avec obligation de formation professionnelle.

S. 21 ans, accusé de violences sur les forces de l’ordre le 21 octobre 2010, il est interpellé place Bellecour et décide de demander un délai et de refuser la comparution immédiate. S. a un casier judiciaire très chargé. L’avocat dénonce la dérive des comparutions immédiates et réclame une enquête approfondie car S. n’est accusé que par un seul fonctionnaire de police. La procureur, sans se passer de remarques racistes (“tu vas fuir aux Comores? “), demande le maintien en détention. S. est donc maintenu en prison préventive jusqu’à son procès fin novembre.

Vendredi 22 octobre

Seine-et-Marne : nouvelle réquisition à la raffinerie de Grandpuits

seine-et-marne-nouvelle-requisition-a-la-raffinerie-de-grandpuits-23-10-2010

Seine et Marne : La raffinerie de Grandpuits réquisitionnée de force

la-raffinerie-de-grandpuits-requisitionnee-de-force-22-10-2010

Toulouse : 2 arrestations.

Retraites : affrontements à Toulouse – 22 octobre 2010 Alain Bertho | 23 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Yh

Jeudi 21 octobre

France : le ministère de l’intérieur a annoncé que 266 personnes interpellées

en marge des manifestations de jeunes contre la réforme des retraites, portant à 2 257 le nombre d’interpellations, dont 1 677 gardes à vue, depuis le 12 octobre.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Poitiers : la police matraque et brutalise Les lycéens de Victor Hugo. Une jeune fille est conduite à l’hôpital par les pompiers.

hrepression-policiere-devant-le-lycee-victor-hugo

Strasbourg : 1 interpellation.

place de l’Homme de Fer, sans”raisons apparentes”. Le syndicat évoque une interpellation”très violente (gaz lacrymogène et placage au sol)”et parle de”provocation”de la part des forces de l’ordre.

Lycées : heurts à Strasbourg – 21 octobre 2010 Alain Bertho | 21 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Xe

Nanterre : 3 comparution immédiates

un jeune homme, au casier judiciaire vierge et déscolarisé depuis janvier, a écopé d’une peine de huit mois de prison dont six avec sursis, avec mandat de dépôt à l’audience, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Nanterre. Il comparaissait pour des pillages dans le centre commercial de la Défense, survenus dans la foulée des incidents près du lycée Joliot-Curie de Nanterre, théâtre de violents affrontements entre jeunes et policiers depuis lundi. Malgré des réquisitions de prison ferme, le tribunal de Nanterre a prononcé mercredi des peines plus clémentes pour deux lycéens de 18 ans : quatre mois de prison avec sursis avec obligation d’accomplir une centaine d’heures de travail d’intérêt général pour des jets de projectile sur les policiers.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs_1429546_3224

Des peines allant de deux mois de prison avec sursis jusqu’à trois mois ferme ont été infligées jeudi en correctionnelle à six jeunes arrêtés mardi dans le centre-ville au plus fort des violences, les jugements pour six autres n’ayant pas été encore prononcés. Extrêmement hétéroclites par leur profil comme par leur attitude à l’audience, onze jeunes hommes de 18 à 27 ans et une adolescente de 18 ans comparaissaient pour “violences contre personne dépositaire de l’autorité publique”, “vols” ou “dégradations”.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Lyon : 621 personnes sont parquées et contrôlées.

article-actu-a-lyon-la-police-innove-avec-sa-prison-a-ciel-ouvert-59541604

Lille : 1 comparution immédiate et 1 condamnation.

Un homme de 20 ans, qui n’avait jamais eu de problème avec la justice, a été condamné à des heures de travail d’intérêt général.

des-peines-de-prison-ferme-pour-des-casseurs

Saint-Nazaire :4 comparutions immédiates :

Sur les 18 interpellations de la manif contre la réforme des retraites du mardi 19 octobre, 4 majeurs comparaissaient aujourd’hui, avec les habituelles poursuites pour attroupements, violences avec armes par destination (canettes) sur dépositaire de l’autorité publique. Calvin (18 ans) et Jérome (30 ans) se sont pris de la taule avec mandat de dépôt : respectivement 2 mois et 1 mois. Paul (19 ans) a pris un mois ferme mais sans mandat de dépôt Ces 3 jeunes n’avaient rien reconnus en garde à vue et les dossiers se résumaient à des déclarations de policiers.

Petite victoire de la défense : leurs gardes à vue ont été annulées car ne respectant pas les procédures, mais les déclarations des policiers suffisent néanmoins à les condamner à de la prison ferme, et à les embastiller immédiatement pour 2 d’entre eux ! (Réquisitoire de 3 mois fermes avec plus ou moins de sursis..)

Fred, docker quarantenaire qui avaient reconnus des jets de canettes sur les policiers et gendarmes s’est pris 4 mois de prison dont 2 avec sursis, mais sans mandat de dépôt. Il avait reconnus les faits, était passablement alcoolisé… Mais surtout 150 dockers faisait le siège du tribunal depuis 9 heures et multipliaient les actions pour la libération de leur camarade depuis la veille. Il est donc sorti libre, malgré le réquisitoire de 6 mois fermes et la demande de mandat de dépôt du procureur.

Deux nazairiens de plus en taule ce soir, mais deux sortis libres du tribunal malgré des condamnations a de la prison ferme. Maigre satisfaction : toutes les comparutions n’ont pas menée à l’incarcération immédiate comme la fois précédente.

Les Camarades Dockers ont annoncé une collecte pour les incarcérés d’aujourd’hui et des précédentes comparution, en signe de solidarité avec tous les manifestants condamnés depuis le 23 septembre .

comparutions-immediates-du-21-octobre

Caen : 2 arrestations.

Retraites : affrontements à l’Université de Caen – 21 octobre 2010 Alain Bertho | 22 octobre 2010 | Catégories : riots, émeutes | URL : http://wp.me/p4cdK-3Y9

Mercredi 20 octobre

Près de 1 500 casseurs interpellés selon Hortefeux

pres-de-1-500-casseurs-interpelles-selon-hortefeux-20-10-2010

Saint-Denis : une dizaine d’arrestations

Lycées : échauffourées à Saint-Denis – 18, 19, 20 octobre 2010 Alain Bertho | 21 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3X9

Grenoble : 2 arrestations.

Lycées : affrontements à Grenoble – 20 octobre 2010 Alain Bertho | 22 octobre 2010 at 5:45 | Catégories : riots, émeutes | URL : http://wp.me/p4cdK-3XX

Lyon : 35 personnes ont été interpellées

2010-10-20-nouveaux-incidents-a-lyon-apres-la-visite-de-brice-hortefeux

Sartrouville : 3 interpellations

encore-des-incidents-a-sartrouville

Mardi 19 octobre

Nanterre : un jeune de 17 ans interpellé

et a été placé en détention provisoire jeudi 21 après avoir été présenté à un juge du tribunal pour enfants de Nanterre à la suite d’incidents devant un lycée de Montrouge (Hauts-de-Seine), mardi. Le mineur est poursuivi pour “violences” commises sur des policiers et “dégradation en réunion de deux véhicules” et comparaîtra le 17 novembre

Nanterre : Trois jeunes hommes ont été interpellés.

Lycées : affrontements à Nanterre – 19 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Uy

Saint-Denis : une dizaine d’arrestations

Lycées : échauffourées à Saint-Denis – 18, 19, 20 octobre 2010 Alain Bertho | 21 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3X9

Lyon : 2 comparutions immédiates

Ce sont deux jeunes de 18 ans qui comparaissaient mardi devant le tribunal correctionnel pour des actions commises la veille. Le premier, un lycéen de St-Priest, est sorti libre du tribunal alors que le procureur réclamait trois mois de prison ferme. Accusé de jets de cailloux sur des policiers, il avait été auditionné sans la présence d’un avocat ce qui a entraîné une nullité de procédure.

Le second, originaire de Rillieux, a été identifié par la vidéo-surveillance en train de retourner une voiture. Il a été condamné à trois mois de prison avec sursis, 120 heures de travail d’intérêt général et plus de 3 500 euros de réparation.

Lyon : treize arrestations à la mi-journée. 75 sur la journée, soit 135 arrestations en trois journées d’actions.

Gazages, matraquages, flashball, 8 blessés, voire plus, parmi les jeunes manifestants. Un gamin de 13 ans est mis en garde à vue, un lycéen de 17 ans fait une trentaine d’heure de garde à vue au cours de laquelle il se prend des claques.

Lycées : échauffourées à Lyon – 19 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3UO

Lorient (56) : quatre blessés légers et deux interpellations.

Ces derniers, qui étaient environ 300, ont essuyé des tirs de grenades lacrymogènes. Les policiers cherchaient à les disperser. Les personnes blessées auraient ete touchées par les grenades lacrymogènes retombant au sol

Retraites : échauffourées en Bretagne – 19 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Vn

Retraites : affrontements à Lorient – 19 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3UQ

Brest (29) : Cinq blessés, dont quatre transportés à l’hôpital.

A l’issue de la manifestation qui a réuni 17.000 participants, un groupe d’environ 200 personnes a pacifiquement pris possession de la gare SNCF et a bloqué les rails. La police a chargé les manifestants vers 13 h 30 pour dégager la voie ferrée.

Retraites : échauffourées en Bretagne – 19 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Vn

Paris : entre 40 et 60 arrestations

Lundi 18 octobre 2010

Ministère de l’Intérieur : 290 interpellations dont 231 en garde à vue.

lycees-incidents-et-interpellations-dans-plusieurs-villes

Seine-Saint-Denis : 22 interpellations chez les lycéens selon la préfecture

Lycées : échauffourées en Seine-Saint-Denis – 18 octobre 2010 Alain Bertho | 18 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3TE

Saint-Denis : une dizaine d’arrestations

Lycées : échauffourées à Saint-Denis – 18, 19, 20 octobre 2010 Alain Bertho | 21 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3X9

Paris : Une jeune fille se plaint des mauvais traitements de la police lors de sa fouille.

http://paris.indymedia.org/spip.php?article3533

Montbéliard : 4 arrestations de lycéens

dont un âgé de 18 ans qui sera jugé le 13 novembre prochain par le tribunal correctionnel de Montbéliard pour des outrages. Deux mineurs, âgés de 16 ans et de 17ans interpellés l’un pour outrage et l’autre pour jet de pierre, ont été remis en liberté rapidement. Seul un adolescent de 16 ans, à qui l’on reproche des jets de pierre sur les forces de l’ordre et des dégradations était toujours en garde à vue hier soir au commissariat de Montbéliard. Il devrait être déferré aujourd’hui devant le juge des enfants de Montbéliard.

Lycées : échauffourées à Montbéliard – 18 octobre 2010 Alain Bertho | 20 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Wq

Argenteuil : 25 interpellations.

Lycéens : face à face à Argenteuil – 18 octobre 2010 Alain Bertho | 20 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3W2

Vallencienne : Neuf jeunes ont été interpellés

par les policiers dans la matinée. Trois pour violences volontaires, trois pour dégradations volontaires. Un jeune a été interpellé pour port d’arme prohibé, un autre pour incitation à la rébellion et enfin un dernier pour avoir agressé un agent dépositaire de l’ordre public.

Lycées : échauffourées à Valencienne – 18 octobre 2010 Alain Bertho | 19 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Vb

Roubaix : 50 interpellations

ycees-incidents-et-interpellations-dans-plusieurs-villes

Lyon : 16 arrestations

ycees-incidents-et-interpellations-dans-plusieurs-villes

Lyon : Prison avec sursis contre une lycéenne et un étudiant

La lycéenne et l’étudiant de 18 ans, qui comparaissaient cet après-midi à Lyon pour des dégradations et voies de fait sur des policiers, ont finalement été condamné à de la prison avec sursis. Le procureur avait requis trois mois de prison ferme. La lycéenne a écopé de deux mois avec sursis et 400 € d’amende pour avoir dégradé un panneaux JCDecaux lors des manifestations de jeudi. L’étudiant a été condamné à un mois de prison avec sursis pour avoir jeté un sac de feuilles mortes sur un policier. Il devra également verser 150 euros aux deux policiers à qui il avait fait un doigt d’honneur. Un autre étudiant, accusé d’avoir dégradé plusieurs voitures vendredi, a vu sa détention prolongée jusqu’à son procès qui se déroulera le 5 novembre.

source :20mn

Trois mois de prison ferme pour 2 étudiants lyonnais Le parquet de Lyon a requis ce lundi après-midi trois mois de prison ferme à l’encontre d’une lycéenne et d’un étudiant, accusés de dégradations et de voie de fait sur des agents de la force publique, arrêtés jeudi lors des manifestations dans le centre de Lyon. La jeune fille de 18 ans était jugée en comparution immédiate pour avoir jeté un caillou sur un panneaux JCDecaux. Elle a reconnu les faits et s’est engagée à rembourser le panneau. L’étudiant, âgé lui aussi de 18 ans, est accusé d’avoir jeté un sac rempli de feuilles mortes sur un policier. Leurs avocats se sont dit “surpris”de la sévérité des réquisitions.

Franqueville-Saint-Pierre (Près de Rouen) : 13 lycéens ont été interpellés à la suite de dégradations d’un abribus et de voitures.

lycees-incidents-et-interpellations-dans-plusieurs-villes

Est : plusieurs interpellations ont eu lieu lors de manifestations de lycéens

La police faisant usage de gaz lacrymogènes à Mulhouse (Haut-Rhin) et à Montbéliard (Doubs). Quatre jeunes ont été interpellés suite à des dégradations en marge de manifestations de 500 personnes à Thionville et à Forbach.

lycees-incidents-et-interpellations-dans-plusieurs-villes

Saint-Nazaire : trois hommes impliqués dans des heurts avec la police condamnés à des peines de prison ferme

prison-pour-3-manifestants-a-st-nazaire

Paris : 40 lycéens arrêtés place de la Bastille

http://paris.indymedia.org/spip.php?article3526

Chinon : 6 jeunes ont reçu des soins à l’Hôpital de Chinon suite à l’utilisation de gaz lacrymogène.

Communiqué CGT suite jeunes bléssés à Chinon

C’est maintenant par la peur et la violence que le gouvernement veut convaincre, et le Préfet d’Indre-et-Loire teste cette logique à Chinon !
6 jeunes ont reçu des soins à l’Hôpital de Chinon suite à l’utilisation de gaz lacrymogène.
L’ensemble du mouvement progressiste ne peut que s’indigner devant les méthodes inacceptables employées ce matin au Lycée Rabelais de Chinon à l’encontre d’une jeunesse soucieuse de son avenir.
La responsabilité du Président de la République et du gouvernement est clairement engagée. La radicalisation est de leur côté depuis le début de ce conflit.
La CGT réaffirme sa volonté d’aboutir, par la mobilisation, à l’ouverture de négociations pour une autre réforme des retraites avec un contenu totalement différent de celui que le gouvernement veut nous imposer par la force.
Nous ne nous laisserons par intimider et cela ne peut que renforcer notre détermination dans la réussite de la journée du 19 octobre et les jours à venir.
Saint-Avertin, le 18 octobre 2010

Samedi 16 octobre 2010

Bordeaux : 9 arrestations.

article-manif-retraites-des-arrestations-a-bordeaux-59540819

Paris (Bastille) : 30 arrestations [une autre source parle d’une quarantaine rue de Charenton et placements en garde-à-vue.]

Témoignage : Nous avons tous été placés en garde-à-vue pour 48 heures (sauf 1 mineur libéré au bout de 24 heures) pour des motifs généraux bien peu précis et d’ailleurs assez fluctuants : participation à un attroupement armé (juridiquement, “armé “peut faire référence à une définition très large des armes par destination : bouteilles, pétards…), destruction de biens privés (sans doute les quelques vitrines de banques et de magasins de luxe brisées sur le parcours) voire violences sur agent de la force publique n’ayant pas entraînée d’ITT (Interruption Temporaire de Travail).

Les Black Blocs à la Bastille – 16 octobre 2010 Alain Bertho | 17 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3SU

Saint-Nazaire : quinze personnes interpellées

Ouest-france.fr samedi 16 octobre 2010

Environ 500 personnes ont cherché l’affonterment avec les gendarmes mobiles dans le quartier de la sous-préfecture samedi vers 18 h après la dislocation de la manifestation contre la réforme des retraites. Cette fois, les gendarmes mobiles ont réagi très vite en chargeant et en utilisant du gaz lacrymogène. Les “casseurs “ont été repoussés dans les rues du quartier du Ruban bleu, le centre commercial de Ville-port, et n’ont, ainsi, pas eu le temps de s’en prendre au mobilier urbain, comme mardi soir dernier. Une quinzaine de personnes auraient été interpellées.

Retraites : affrontements à Saint-Nazaire – 16 octobre 2010 Alain Bertho | 17 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Sr

Grand Quevilly : ce matin à 6 heures les CRS ont évacué la plate forme Rubis (principal dépôt de carburant de Seine Maritime) occupée par les piquets de grève.

En revanche toutes les raffineries du département restent bloquées par les grévistes.

Vendredi 15 octobre

Villeneuve sur Lot : 4 mineurs placés en garde à vue et défférés devant le parquet d’Agen

Lycées : échauffourées à Villeneuve sur Lot – 15 octobre 2010 Alain Bertho | 17 octobre 2010 a| URL : http://wp.me/p4cdK-3SB

Lens : huit personnes interpellées

La Voix du Nord samedi 16.10.2010

Huit personnes ont été arrêtées et ramenées au commissariat, essentiellement pour des jets de projectiles sur les policiers ou leurs véhicules. Mais ceux qui ont retourné les voitures n’avaient pas été interpellés hier soir.
Certes, trois mineurs d’une quinzaine d’années figurent parmi ces huit. Mais aussi des moins jeunes dont l’âge va de 19 à 22 ans. Probablement pas des lycéens. Et que dire de ce Liévinois de 55 ans menotté lui pour des violences sur des policiers… Dans ces manifestations lensoises, un policier a été légèrement blessé à la jambe par un projectile.
Au total ce sont 2 400 lycéens issus de 14 établissements qui ont exprimé leur mécontentement un peu partout dans l’arrondissement. Des incidents ont été observés également à Hénin-Beaumont (lire page 24).

Lycées : échauffourées à Lens – 15 octobre 2010 Alain Bertho | 16 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3S2

Etampes : Deux lycéens arrêtés pour des jets de projectiles qui n’ont pas fait de blessés.

Manifs des lycéens : les parents calment le jeu

Hier matin, des parents sont venus encadrer les manifestations des lycéens afin d’éviter des débordements.A Etampes, ils sont notamment intervenus quand des casseurs ont fait irruption.

Le Parisien 16-10-10 manifs-des-lyceens-les-parents-calment-le-jeu-16-10-2010

Les Mureaux : douze jeunes interpellés (parmi lesquels figurent des élèves de Vaucanson et un adolescent du collège Jules-Verne, âgé de 14 ans) et placés en garde à vue.

Le Parisien 16-10-10 les-lyceens-occupent-le-pave-16-10-2010

La Courneuve : Trois personnes sont interpellées après une opération d’auto-réduction au supermarché Super U

Par plus d’une cinquantaine de lycéens, essentiellement des filles, du lycée Arthur-Rimbaud de La Courneuve.

Le Parisien 16-10-10 seine-saint-denis-93/des-manifs-sous-tension

Chambéry : 11 interpellations après des affrontements qui ont à nouveau eu lieu entre lycéens et forces de l’ordre.

Lycées : échauffourées à Chambéry – 15 octobre 2010 Alain Bertho | 16 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3RS

Dijon : condamné à 12 mois de prison, dont 1 ferme, pour avoir jeté “une bouteille de vodka”sur un motard de la police lors de la manifestation lycéenne contre la réforme des retraites

article-1-mois-de-prison-pour-un-manifestant-a-dijon

Lyon : 28 interpellations

Pour”jets de pierre”et de”dégradations de véhicules en stationnement, de vitrines de magasins, de voitures de tramway, feu à des poubelles”

Devant la tournure que prenait les événements, le maire de Lyon, Gérard Collomb, a réagi en envoyant un communiqué à la presse peu après midi :”[…] les manifestations organisées par les lycéens et étudiants de notre ville pour protester contre la réforme des retraites sont entachées par de violents affrontements et d’importantes dégradations […] Il est intolérable que ces rassemblements soient prétextes à de tels débordements. Nous ne pouvons admettre que des groupes organisés profitent de ces manifestations pour porter atteinte aux biens et aux personnes”.

Le recteur, Roland Debbasch, a condamné fermement”les débordements et dégradations observés en marge de certains mouvements et qui sont le plus souvent le fait d’éléments extérieurs aux établissements scolaires”.

Lycées : affrontements à Lyon Alain Bertho | 15 octobre 2010 at 3:57 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Rg

Cachan (Val-de-Marne) : Quatre lycéens interpellés.

2010/10/15/les-blocages-et-les-rassemblements-de-lyceens-se-poursuivent

Jeudi 14 octobre

Enghien-les-Bains : 34 interpellations. Les CRS ont tiré des flashs-balls dans la foule au point qu’un élève a été blessé aux genoux.

Lycées : échauffourées à Enghien – Alain Bertho | 15 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3RF

Garges-lès-Gonesse : 8 mineurs ont été interpellés aux abords du lycée Simone-de-Beauvoir.

Le mouvement a été entaché par “des petits groupes hostiles qui ont profité de l’occasion et nous ont copieusement caillassés “, témoigne un policier.

la-tension-monte-dans-les-lycees-15-10-2010

Taverny : 9 interpellations

article-flics-contre-lyceens-en-region-parisienne-jeudi-14-octobr

la-tension-monte-dans-les-lycees-15-10-2010

Argenteuil : 3 interpellations. Une jeune fille a été touchée à la tête par un projectile et un employé municipal a reçu un tir de flash-ball sur une jambe.

Dès 7 h 30, la situation était déjà très tendue devant le lycée Jean-Jaurès. “On a tout de suite senti que les CRS étaient très chauds, rapporte un lycéen. Avant même que ça démarre, ils avaient les casques antiémeutes. On dansait, on chantait… C’était pacifique. Il y a eu peut-être un ou deux projectiles, concède-t-il. Mais la réplique a été extrêmement violente. ”

D’autres témoins évoquent plutôt”une pluie de projectiles sur les forces de l’ordre, dès lors qu’ils ont déplacé une barrière qui entravait la circulation”.

Deux heures plus tard, à la gare du Val-d’Argent,”les lycéens se sont transformés en casseurs”assure un policier. Les CRS ont chargé pour disperser une foule d’environ 400 personnes. Au passage, une lycéenne a reçu un tesson de bouteille qui l’a blessée légèrement à la tête. Le maire PS, Philippe Doucet, a dénoncé”l’utilisation disproportionnée de la force publique”.

la-tension-monte-dans-les-lycees-15-10-2010

article-flics-contre-lyceens-en-region-parisienne-jeudi-14-octobre

Sarcelles: 3 interpellations

article-flics-contre-lyceens-en-region-parisienne-jeudi-14-octobre

Dijon : 15 mineurs interpellés jeudi ont été”auditionnés et confrontés aux policiers”, puis relâchés

article-1-mois-de-prison-pour-un-manifestant-a-dijon

Lycées : affrontements à Dijon – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 17 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Sx

Besançon : des profs en grève pour protester contre les brutalités policières envers leurs élèves.

article-intervention-de-la-police-des-profs-en-greve-a-besan-on-14-octobre

Val d’Oise : 47 interpellations, 30 jeunes ont été placés en garde à vue et 8 personnes ont été blessées, parmi lesquelles 3 policiers.

val-d-oise-95/la-tension-monte-dans-les-lycees-15-10-2010

article-flics-contre-lyceens-en-region-parisienne-jeudi-14-octobre

Les Mureaux : le lycée Vaucanson évacué par la police, 2 interpellations

Selon des élèves interrogés, l’intervention aurait été assez musclée. “Des filles ont été bousculées et jetées au sol. Des enseignants qui essayaient de calmer les choses ont même été pris à partie par des policiers “, raconte un groupe d’élèves. De leur côté, les policiers disent avoir dû faire face à des individus assez violents qui les ont visés avec divers projectiles. On compte ainsi trois blessés légers dans les rangs des forces de l’ordre. Les fonctionnaires ont également utilisé des grenades lacrymogènes pour se dégager. “Des passants et des automobilistes ont été pris à partie. Il n’est pas question de laisser les jeunes faire n’importe quoi. Ils doivent faire preuve de responsabilité “, répond un gradé. A la suite de ces échauffourées, deux personnes, domiciliées à Mantes-la-Jolie, ont été interpellées.

Lycées : affrontements aux Mureaux – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 15 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3QR

article-flics-contre-lyceens-en-region-parisienne-jeudi-14-octobre

Val de Marne : 15 interpellations

Lycées : échauffourées dans le Val de Marne – 15 octobre 2010 Alain Bertho | 15 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3RD

Lyon : 22 interpellations

Lycées : échauffourées à Lyon – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 14 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Qx

Gourdan-Polignan (Haute-Garonne) : plainte d’un proviseur contre un enseignant gréviste

Gourdan-Polignan-Violence-entre-un-prof-et-le-proviseur

Arpajon : quatre ados et un adulte ont été interpellés.

essonne-91/2-000-lyceens-dans-la-rue-15-10-2010

Créteil : interpellation de 21 jeunes gens.

http://www.leparisien.fr/val-de-marne-94/la-journee-ou-les-lyceens-ont-fait-monter-la-pression-15-10-2010-1109684.php?xtor=EREC-109

Lille : des salariés de la mairie chargés et gazés par la police municipale

7h30 sur le parvis de l’hôtel de ville de Lille, 200 agents des collectivités territoriales, rejoints par des enseignants et des étudiants, effectuent un barrage filtrant dans l’objectif de sensibiliser les agents municipaux et les usagers de ce service public sur la nécessite d’amplifier le mouvement de résistance contre la contre-reforme des retraites Woerth-Sarkozy. Certains éléments de la police municipale de Lille n’ont pas trouve mieux que de charger et gazer leurs collègues (salaries de la mairie).

http://lille.indymedia.org/article23789.html

Lens : une dizaine d’arrestations et 6 gardes à vue

Lycées : échauffourées à Lens – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 14 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3QG

Chambéry : dix jeunes ont été interpellés.

Les forces de l’ordre ont chargé à l’aide de gaz lacrymogènes les lycéens ; n’hésitant pas à rentrer dans l’enceinte du lycée où les jeunes s’étaient réfugiés.

Lycées : échauffourées à Chambéry – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 14 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3QC

Nîmes : 6 personnes arrêtées (5 lycéens mineurs et un majeur)

Lycées : échauffourées à Nimes – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 14 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Qs

Montreuil : un lycéen arrêté et menotté devant ses camarades. Des jeunes filles ont pris leur premier coup de tonfa.

lyceens-squats-montreuil-sur-une-poudriere

Montreuil, : un jeune de 16 ans a été évacué à l’hôpital après avoir été”légèrement blessé au visage par un tir de flash-ball”, a ajouté la préfecture. Nous avons appris plus tad qu’il risquait perdre un œil

Lycées : échauffourées et violence policière – 14 octobre 2010 Alain Bertho | 14 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Ql

article-mineurs-lycees-incidents-dans-le-val-d-oise-ailleurs

Mercredi 13 octobre

St Nazaire : prison ferme pour trois hommes

Trois hommes entre 20 et 30 ans ont comparu en fin de journée au tribunal de St Nazaire, à la suite des débordements qui ont eu lieu hier soir après le rassemblement contre la réforme des retraites. Sur les trois, l’un d’eux a refusé d’être jugé en comparution immédiate et le tribunal a prononcé son maintien en détention jusqu’à son jugement le 16 novembre. Les deux autres ont été condamnés à deux mois de prison ferme.

filinfo_detail_-Heurts-apres-la-manif-a-St-Nazaire%E2%80%89-prison-ferme-pour-trois-hommes

Paris : une manifestante est violemment frappée au visage par un crs à Paris (Vidéo).

article-actu-video-une-manifestante-violemment-frappee-au-visage-par-un-cr

Mardi 12 octobre

15h20. Le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, annonce que 61 personnes ont été interpellées, en marge des manifestations de mardi, et 45 sont mises en examen pour des faits présumés de violences.

tfr-61-interpellations-45-mises-en-exame

Fontainebleau : 6 lycéens âgés de 15 ans à 16 ans en garde à vue.

temoignage-dune-repression-policiere-et-judiciaire-contre-des-mineurs-lyceens-de-fontainebleau

article-actu-la-garde-a-vue-traumatisante-de-six-lyceens-de-fontainebleau

Saint Nazaire : 14 personnes interpellées, 12 placées en garde -à-vue dont 3 mineurs.

/2010/10/12-octobre-nouvelles-arrestations-saint

Caen : 3 arrestations et plus d’une centaine de tirs de lacrymogènes

L’un d’eux, effectué en tir tendu, a touché un manifestant en pleine tête (crâne ouvert sur quelques centimètres), à moins de 50m des forces de l’ordre. Trois autres personnes ont été hospitalisé dans des états moins grave.

Paris Bastille : une personne a été arrêté et risque de passer en comparution immédiate le 14 octobre à 13h30 au TGI de Paris.

Paris Bastille : La police frappe un journaliste d’investigation deCanal +

la-police-frappe-un-journaliste-d-i_news

Meaux : interpellation et placement en garde à vue de quatre lycéens.

Lycées : échauffourées à Meaux – 12 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3PW

Meaux : un lycéen trahi par Youtube

Brest : Un lycéen de 18 ans a été interpellé.

Lycées : incidents à Champigny, Brest, Sarcelles,Dijon – 13 octobre 2010 Alain Bertho | 13 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3PP

Dijon : Deux lycéens ont été interpellés.

Lycées : incidents à Champigny, Brest, Sarcelles, Dijon – 13 octobre 2010 Alain Bertho | 13 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3PP

Lundi 11 octobre

SAINT-QUENTIN (Aisne). Les manifs des lycéens ont une nouvelle fois été émaillées d’incidents. Cinq jeunes ont été interpellés, l’un d’eux a été incarcéré.

Lycées : échauffourées à Saint-Quenin – 11 octobre 2010 Alain Bertho | 13 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Pk

Vendredi 8 octobre

Toulouse : Sept mineurs, tous lycéens, ont été arrêtés par la police.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/11/924877-Les-casseurs-s-infiltrent-dans-les-blocus-lyceens.html#xtor=EPR-1

Angoulême : Deux jeunes majeurs de 18 ans et un mineur de 16 ans ont été interpellés

à la suite d’incidents survenus ce matin lors de manifestations lycéennes qui ont rassemblé au plus fort quelque 300 jeunes, a-t-on appris de source policière.
Ces interpellations ont eu lieu après qu’une trentaine de jeunes eurent forcé les grilles et pénétré en force dans le lycée Marguerite de Valois à Angoulême, a-t-on précisé de même source. Des dégradations ont ensuite été commises dans le restaurant scolaire tandis qu’un véhicule a été endommagé à l’extérieur de l’établissement, a-t-on indiqué de source policière. Les trois jeunes interpellés devraient être poursuivis pour délit d’intrusion, troubles à l’ordre public et dégradations.

Lycées : affrontements à Angoulème – octobre 2010 Alain Bertho | 9 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Nm

Firminy : Cinq manifestants ont été interpellés.

Lycées : affrontements à Firminy – octobre 2010 Alain Bertho | 9 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Nk

Jeudi 7 octobre

Saint-Quentin (Ainse) :13 interpellations, qui ont abouti à sept gardes à vue.

Lycées : affrontements à Saint-Quentin – 8 octobre 2010 Alain Bertho | 9 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Ni

Samedi 3 octobre

Romans/Isère : Un jeune mineur a été placé en garde à vue

Echauffourées à Romans/Isère – octobre 2010 Alain Bertho | 3 octobre 2010 | URL : http://wp.me/p4cdK-3Lk

Jeudi 30 septembre

Chauny (02) : Trois élèves mineurs convoqués à s’expliquer sur les troubles de la manifestation dans le bureau du proviseur, Jacques Tabary et prochainement convoqués devant le conseil de discipline où ils devront s’expliquer

L’un des trois a été exclu temporairement de l’établissement pour une durée non précisée. Une plainte déposée en gendarmerie par la direction pour dégradation, le portail de l’entrée principale du lycée ayant été malmené en début de manif’.”Le mineur qui s’est rendu coupable de cette infraction a été identifié et entendu”, indiquait-on en fin de journée à la gendarmerie. Enfin, cette dernière a fait savoir qu’elle avait ouvert une enquête pour identifier le ou les auteurs de l’appel à manifester sur Facebook.

article-retraites-les-lyceens-dans-la-rue-58073549

vendredi 24 septembre

Saint Nazaire : 3 manifestants ont été condamnés à de la prison ferme dont 2 avec incarcération immédiate. Un mineur sera jugé ultérieurement

Suite à la manifestation du 23 septembre, 6 personnes ont été arrêtées par la police et mis en garde à vue. 3 d’entre elles ont été condamnées dès le lendemain à l’issue d’une procédure expéditive de”comparution immédiate”.

Bilan: 2010/10/comunique-du-codelib-suite-aux

jeudi 23 septembre

Angoulême : les forces de l’ordre gazent et matraquent dans le hall de la gare

http://blog.charentelibre.com/journal/index.php?post/2010/09/23/7434-angouleme-affrontements-avec-les-forces-de-l-ordre-en-fin-de-manifestation

Photos”Sud-Ouest”:

http://www.sudouest.fr/images/2010/09/23/192618_lp0h9932.jpg
http://www.sudouest.fr/images/2010/09/23/192618_lp0h9936.jpg
http://www.sudouest.fr/images/2010/09/23/192618_lp0h9927.jpg

Saint Nazaire : 6 personnes ont été arrêtées par la police et mis en garde à vue

2010/10/comunique-du-codelib-suite-aux

Le Havre : provocation policière

reforme-des-retraites-provocations-policieres-au-havre

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/10/30/994/

(1 commentaire)

1 ping

  1. Sophie Lecomte

    Douze personnes interpellées en marge de la manifestation

    Publié le samedi 30 octobre 2010 à 07H17

    http://www.paris-normandie.fr/actu/douze-personnes-interpellees-en-marge-de-la-manifestation

    Des douze personnes qui ont été interpellées jeudi en marge de la manifestation contre les retraites à Rouen, quatre ont reçu une convocation en justice pour répondre, le 10 janvier prochain, de « participation à un attroupement non autorisé après sommation », « entrave à la circulation » et « violences ».

    Ces personnes sont notamment soupçonnées d’avoir projeté des œufs remplis de peinture sur les gendarmes de l’escadron mobile. Un autre suspect, poursuivi pour « port d’arme prohibé » – il avait un petit couteau – a fait l’objet d’un rappel à la loi.

    Quatre autres ont été remis en liberté à l’issue de leur garde à vue : l’enquête les concernant est toujours en cours. S’agissant des trois derniers interpellés, soupçonnés de « provocation à la rébellion », leur affaire a été classée sans suite par le Parquet de Rouen.

  1. RESISTONS ENSEMBLE / bulletin numéro 91 / novembre 2010 « Lutte en nord

    […] La matraque comme réponse Le 26 octobre le ministre de l’intérieur annonçait 2554 arrestation en marge des manifestations contre la réforme des retraites dont 1759 garde-à-vue. À chaque manifestation, blocage, etc. son lot d’arrestations. Les coup de tonfa pleuvent, les comparutions immédiates aussi, livrant leur sentence à base de peine de prison. Plus de faux semblant quant au rôle répressif des institutions policière, judiciaire et pénitentiaire. Étouffer la révolte, dans les quartiers en 2005, 2007… face aux lycéens en lutte contre la loi Fillon, le CNE… dans la lutte actuelle, la réponse gouvernementale ne change pas, mais comment pourrait-il imposer autrement cette société d’inégalité, de misère et d’oppression ? Chronologie (septembre-octobre 2010) de la répression du mouvement social sur http://www.antirep86.fr/2010/10/30/994/ […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*