«

»

Imprimer ce Article

Bagarre du 21 juin, il en reste un en prison Centre-Presse 30-06-10

Putain, y a du monde. En entrant dans la salle, Samy, l’un des cinq détenus dans l’affaire des incidents avec la police lors de la Fête de la musique semble épaté de voir autant de personnes. Pourtant, hier après-midi, le tribunal n’a pas jugé l’affaire sur le fond mais devait simplement étudier la demande de mise en liberté des cinq jeunes soupçonnés de violence et d’outrage envers des policiers en attendant leur procès prévu le 8juillet.

Nina. Elle aurait jeté des mouchoirs mouillés sur les caméras de sa cellule pendant sa garde à vue. Son avocate, scandalisée, dénonce surtout l’expertise médicale. “Un torchon, selon elle.On veut créer un personnage “Nina”. On dit qu’elle est incurable alors qu’elle n’a que 20ans.” La justice accède à sa requête. Elle est libre.
Adrien. Étudiant poitevin scolarisé à Niort, il a un passé un judiciaire qui ne joue pas en sa faveur. “J’avais beaucoup de mal avec l’autorité, j’ai fait des bêtises“, admet-il. En détention depuis le 22juin, son avocat pense que “l’électrochoc a déjà été donné“. Le tribunal ne l’écoute pas. Il restera en prison jusqu’au 8juillet.
Samy. Étudiant en sociologie à Toulouse, il était à la tête du mouvement lycéen à Poitiers il y a quelques années. Durant sa garde à vue, il refuse de signe le procès-verbal. Il est remis en liberté.
Medhi. Educateur et maître-nageur, il a déjà été condamné dans une précédente affaire avec Samy en avril2009. Il aurait tenté de s’étrangler avec un vêtement durant sa garde à vue. “C’était juste pour alerter les policiers de ma détresse.” Il est libre jusqu’au procès.
Clément. Sans profession. “Il a comparu le 23juin avec le visage complètement tuméfié et les yeux au beurre noir“, rappelle son avocate. SDF durant un temps, il s’en est sorti. “Il y a une crainte de re-désocialisation.” La crainte est levée, il est libéré.
Dans cette affaire, il y a aussi Evan, une jeune fille impliquée dans la rixe mais qui faisait l’objet d’un contrôle judiciaire. Il est levé. Le 8juillet, la justice reviendra en détail sur cette fête de la musique qui a mal tourné pour une poignée de jeunes. Dans la salle, il y aura encore du monde.

Bruno DELION

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/06/30/bagarre-du-21-juin-il-en-reste-un-en-prison-centre-presse-30-06-10/

(1 commentaire)

  1. annie

    ” nina : elle est libre”
    “adrien: en prison jusqu’au 8 juillet”
    “sami : remis en liberté”
    “medhi: il est libre jusqu’au proces”
    “clément: la crainte est levée,il est libéré”
    ça signifie quoi? pourquoi des formules différentes pour chacun? certains sont ils libres? ou tous sont libres sauf adrien mais passent tous en procès le 8 ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*