«

»

Imprimer ce Article

Les nouvelles prisons favoriseraient la violence Le Figaro 28/06/2010

Les nouvelles prisons favoriseraient la violence Le Figaro 28/06/2010

Par Marion Brunet

Dans son deuxième rapport annuel, le contrôleur général des lieux de privation de liberté pointe une déshumanisation des nouveaux établissements pénitentiaires qui devraient accueillir selon lui 200 détenus maximum, contre les 700 annoncés par Alliot-Marie.

(article publié le 18 mars 2010)

Le constat est alarmant. Le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, s’est déclaré mercredi «très pessimiste» sur les nouvelles prisons. Leur conception est, selon lui, de nature à favoriser une hausse de l’agressivité et de la violence.

«Nous avons envoyé en simultané trois équipes différentes dans des établissements qui ont ouvert au cours de l’année 2009, a expliqué mercredi Jean-Marie Delarue, en présentant son deuxième rapport annuel. Nous sommes tous revenus très pessimistes sur la manière dont ont été conçues ces prisons et sur leur devenir».

«On a tout sacrifié à la sécurité dans ces prisons et on a oublié le reste, a-t-il constaté. Notamment les nécessaires relations humaines qui doivent exister.» Et d’ajouter : «On a multiplié le béton, les grilles de séparation dans la prison, à tel point qu’entre le tiers et le quart des détenus se rendant à un rendez-vous médical ou une activité (socio-culturelle, travail, etc, NDLR) n’arrivent jamais à destination». Les prisonniers seraient en effet obligés de rebrousser chemin, l’heure de leur rendez-vous étant dépassée.
Une détérioration des relations humaines

«Il y a dans ces prisons une multiplication des frustrations, et par conséquent un accroissement inévitable de l’agressivité», engendrant «violence contre soi et contre autrui», a mis en garde le contrôleur général, en citant les vitres sans tain des postes de surveillance qui jalonnent les couloirs. Des éléments qui contribuent à une «détérioration des relations humaines.»

«Il faut revoir très sérieusement la conception» des futurs établissements et réduire leur dimension, a-t-il conclu, tout en souhaitant des prisons avec «150 à 200 détenus» maximum. Un chiffre au-delà duquel «la relation entre détenus et surveillants se perd», écrit-il dans son rapport.

La ministre de la Justice, Michèle Alliot-Marie, avait de son côté indiqué en janvier que les futurs établissements auraient une capacité de 700 places, et non 1.000 comme initialement prévue. La maison d’arrêt de La Santé à Paris doit quant à elle compter 1.000 places au lieu de 1.400. Dix-huit établissements nouveaux doivent ouvrir d’ici 2017, dont 11 d’ici fin 2015, afin de remplacer les prisons les plus vétustes.

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/06/28/les-nouvelles-prisons-favoriseraient-la-violence-le-figaro-28062010/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*