«

»

Imprimer ce Article

Il avait comparé le procureur à Papon. NR 07/06/2010

Ce soir, manifestation de soutien à Alain Evillard, ce Poitevin poursuivi pour avoir comparé le procureur de la République de Poitiers à Maurice Papon.

Un nouvel épisode à inscrire dans le sillage des événements du 10 octobre 2009. Dans quelques jours (*), Alain Evillard, Poitevin âgé de 60 ans, employé de la médiathèque François-Mitterrand de Poitiers, sera attendu dans le bureau d’un juge d’instruction parisien qui, peut-être, lui signifiera sa mise en examen du chef d'”injures publiques envers un fonctionnaire public “.
Les faits pour lesquels il est poursuivi – et qu’il ne nie pas – remontent au 17 octobre 2009. Soit une semaine tout juste après le saccage de Poitiers par des individus masqués, débordements survenus le samedi 10 octobre en marge d’une manifestation anti-carcérale. Au soir de la manifestation, une descente de police avait été menée au n° 23 de l’avenue de Paris, ‘siège’ d’une association ayant relayé l’appel à la manif de l’après-midi. Au cours de cette perquisition, plusieurs jeunes avaient été interpellés. Dès le lundi suivant, ils avaient été jugés en comparution immédiate. Trois avaient été condamnés à de la prison ferme et envoyés derrière les barreaux de la prison de Vivonne.
Une semaine plus tard, le samedi 17 octobre, une manifestation de soutien aux “inculpés du 10 octobre” avait été organisée au parc de Blossac. Plusieurs centaines de personnes s’étaient rassemblées autour du monument de la Résistance, sous surveillance policière.
En fin de manifestation et, entre autres quolibets jetés à la volée, l’un des manifestants avait comparé le procureur de la République à Maurice Papon. Des policiers en civil avaient immédiatement interpellé l’auteur de la petite phrase.
C’est lui, Alain Evillard, qui sera auditionné dans trois semaines à Paris… où l’examen de cet épisode a été dépaysé. “Il était d’abord suivi par un juge d’instruction de Niort, puis la Cour de Cassation l’a dépaysé à Paris.”
En début de semaine dernière, le Comité poitevin contre la répression des mouvements sociaux a fait savoir dans un communiqué qu’il exigeait “l’abandon des poursuites envers Alain“. Il a annoncé une manifestation de soutien ce lundi, à 18 heures, place du palais de justice de Poitiers.
(*) Initialement prévue ce mardi 8 juin, l’audition d’Alain Evillard a été reportée au 29 juin.

en savoir plus >> Avocate célèbre

C’est Irène Terrel, l’avocate de Julien Coupat, Cesare Battisti ou encore Marina Petrella, qui défend les intérêts d’Alain Evillard. “Quand on a su que le dossier était dépaysé à Paris, on a essayé de regarder vers qui se tourner. Beaucoup de personnes l’ont citée. Elle a accepté la semaine dernière de me défendre.”

E. T.

Lien Permanent pour cet article : http://www.antirep86.fr/2010/06/07/il-avait-compare-le-procureur-a-papon-07062010/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*